Critique : Killing Floor 2 - Sang pour sang explosif

Critique réalisée sur PS4 à partir d’une version fournie gratuitement par l’éditeur

Joli succès sur PC et ce avant même sa sortie puisque le jeu de Tripwire avait connu une longue période d’accès anticipé sur Steam, Killing Floor 2 est désormais disponible sur PlayStation4, PlayStation4 Pro et PC, pour le bonheur des plus énervés cherchant un moyen légal de décompresser. Et quoi de mieux que de recouvrir son écran de viscères et de sang, en explosant plusieurs vagues de monstres de plus en plus puissante à mesure que l’on progresse dans la partie. 

Killing Floor 2 est un jeu d’équipe (jusqu’à 6 joueurs) à classe. On doit y éliminer des vagues successives d'ennemis, jusqu’à la dernière ou en plus des zeds bas de gamme, un Boss pas vraiment content viendra vous saluer et voir ce qu'il se passe. Entre chaque vague, on passe par un shop où l’on peut se refaire une beauté, s’équiper en nouvelles armes, reprendre de l'énergie, de l’armure, et ce en échangeant l’argent durement gagné en cours de partie.

La durée de ces dernières est d'ailleurs assez longue puisqu'elles vous occuperont pendant grosse demie-heure environ. On retrouve aussi un nouveau mode de jeu de survie PvP à 12 joueurs. Le mode permet aux joueurs de deux équipes de s'affronter en changeant de camp à chaque tour.

Une fois que l’on aura trouvé son profile de contrôles qui convient, que l’on aura paramétré son FOV comme il faut, on peut enfin se lancer. On choisit sa classe parmi la dizaine disponible (fou furieux, commando, soutien, médecin, démolisseur, pyromane, flingueur, tireur d'élite, survivaliste et SWAT). Chacune de celles-ci a biensûr une utilité et des capacités différentes. Certaine plus bourrine, d’autre plus discrète et de soutien. A chacun de faire son choix, en fonction de ses affinités et de son style.

Le jeu n’est pas facile à prendre en main mais le plaisir est immédiat. Killing Floor 2 est exigeant et récompense ceux qui prennent le temps d'apprendre à jouer. Les armes ont toutes un feeling particulier. Il faut apprendre à les maîtriser avant de pouvoir s’en servir correctement. Les déplacements sont également particuliers.

De plus, les ennemis ont tous des patterns et des capacités distinctes. Les vagues sont un mix de composition de Zeds. Il faut apprendre à gérer le plus urgent. Et on est souvent dans les cordes, dépassé dans tous les sens. Le sentiment d'urgence est bien ressenti. La courbe de progression est impressionnante. Les premières parties pourront donc sembler décourageantes. Mais passer ce cap et en jouant stratégique en équipe, Killing Floor 2 offre vraiment beaucoup de plaisir de jeu. 

On aime un peu moins le système de grind d’exp pour les classes. Ça fonctionne, c’est certain, mais ça demande beaucoup d'investissement. Ceci-étant, on peut débloquer pas mal de perks par classe. Les développeurs de Tripwire proposent ici un contenu intéressant pour ceux qui voudraient se faire un personnage sur-mesure. 


Le portage est relativement correct. Le framerate tient la route. Il y aura bien quelques saccades ci et là quand l’écran sera chargé en effets spéciaux à tout va, mais dans l’ensemble c’est très propre. Les développeurs ont évidemment du faire des concessions au niveau graphismes par rapport à la version PC, mais ça reste joli. Et puis on a pas vraiment le temps de s’attarder à l’exploration tant les parties sont nerveuses.

Killing Floor 2 est un bon jeu teamplay. Nerveux, proposant un challenge grandissant. Le délire explosion de monstres, peinture de sang et de viscères se prête parfaitement à l'ambiance du titre. Attention toutefois, le jeu est exigeant et il faudra user de tactique et de stratégie en équipe pour pouvoir terminer les vagues d’ennemis. 

JonhyBleez