Jump Force : le crossover qui rate son rendez-vous

Ce test de Jump Force a été réalisé sur PC via une code presse distribué par l’éditeur du jeu.

Jump Force est un jeu de combat 3D en arène édité par Bandai Namco Games et développé par le studio Spike Chunsoft, habitué au RPG et au visual novels.

Jump-Force-Screenshots-01.jpg

Ici, des équipes de 3 contre 3 s’affrontent à coup de grosses attaques chargées dans la face et de déplacement hyper dynamique à 360°. C’est la bagarre, mais façon Weekly Shōnen Jump. On y retrouve les univers de classiques tel que Dragon Ball Z, Les Chevaliers du Zodiaque, City Hunter, Naruto, et de licences plus récentes comme My Hero Academia ou encore Black Clover. Un roster conséquent de 40 personnages qui donne un choix étendu de combattants avec qui se mettre dessus et qui s’étoffera encore un peu plus avec les 9 combattants prévus avec le season pass.

On voit bien avec Jump Force ce qu’a tenté le studio derrière le jeu. Se réapproprier les univers des mangas respectifs, retranscrire le plus fidèlement possible pour les fans et ancrer le tout dans un univers qui se veut réaliste. Ceci-dit, le résultat est confus et divisera certainement.

Sur le plan technique, l’utilisation de l’Unreal Engine 4 permet d’en mettre plein la vue pendant les combats. Le détail sur les combattants impressionnent même parfois. Ça fonctionne relativement bien si on reste superficiel mais ça nuit pas mal à la lisibilité des combats. Ceci-étant, l’optimisation n’est pas au rendez-vous et le framerate est le premier à en souffrir. Les combats sont très hachés de part l’utilisation abusive des grosses attaques qui donnent lieu à des cutscenes de plusieurs secondes.

1545063028-2779-card.jpg

Les arènes sont vides, sans vie. La multitude d’effets de particules lors des super attaques agit vraiment comme cache misère pour qu’on ne s’attarde pas sur les à cotés. Autre défaut, celui des perspectives et de la caméra placée dans le dos du joueur un. En multi local, ça rend le jeu très difficile à jouer pour celui qui se retrouve au fond de l’image.

Le mode principale est vraiment raté. Le système de hub ne fonctionne pas. On doit subir de longues distances pour tout faire. Combats solo, multi, missions. Tout fonctionne par un système de kiosque où l’on doit se rendre pour parler à des PNJs. C’est long, c’est lent, et tout donne lieu à des chargements qui rappellent les heures les plus sombres du jeu vidéo.

Ajoutez à cela les temps de chargements interminables, un framerate qui joue au yoyo, des animations faciales limitées voire un manque d’animation tout court pour le déplacement dans le hub central (le demi-tour) et vous aurez vite compris que le jeu manque cruellement de finition. Pas assez de temps, pas assez de moyen. On ne sait pas. En tout cas, c’est ce manque de quelques choses qui fait que je ne peux pas décemment recommander le jeu.

Pour citer les plus grands : Comment s’en remettre ?

 

JonhyBleez